L’éducation et l’enseignement

Dès le début, nul doute que l'éduction et l'enseignement furent parmi les premiers objectifs de la mission que s'est fixé l'Ordre Antonin pour le service de l'Eglise et de l'homme au Liban. Ainsi en témoignent les nombreuses écoles des monastères (Mar Chaaya, Jezzine, Baabda, Nammoura, etc.) mais aussi l'Imprimerie Antonine et la revue Kawkab Al Barriyya (Astre du désert) du début du XXème siècle.

L'école St. Joseph à Baabda, se développant pour devenir le Collège Antonin, une des premières institutions pédagogiques du pays, devait servir de point de départ à la fondation de plusieurs autres instituts scolaires et techniques.

Citons l’Université Antonine - Baabda - Hadath, ainsi que plusieurs écoles et établissements éducatifs groupant plus de 6000 élèves dans toutes les régions libanaises: Collège Antonin à Haoûch Hala - Rayak dans la Békaa, Ecole Notre Dame de la Delivrance, à Mina - Tripoli, Ecole Notre Dame à Hasroune, Ecole Saint Georges à Baouchrié, l’Ecole Internationale Antonine à Ajaltoun, l’école Antonine à Talabaya - Békaa et l’ Ecole technique Saint Joseph à Marjeyoun - Sud. Le travail de coordination de ces centres éducatifs est parfaitement assuré par le Bureau Pédagogique Antonin.

Ces établissements sont tenus par des moines Antonins formés et spécialisés dans les domaines éducatifs et culturels. Sans oublier les efforts déployés par l'Ordre dans le cadre de la catéchèse et aussi du travail social à l’exemple de l’Association Justice et Miséricorde (AJEM) qui oeuvre, depuis 1996, dans les prisons et auprès les personnes marginalisées.


  Le travail de la terre