Nouvelles | News | الأخبار

Le père Hady Aya honoré par l’ambassade d’Espagne

Jeudi 21 avril, la Croix de l'ordre d'Isabelle la Catholique et la Croix de l'officier de l'ordre du Mérite civil ont été remises respectivement au président de l'AJEM, le père Hady Aya OAM, et à l'expert en stratégie de communication Émile Issa, jeudi, par l'ambassadrice d'Espagne, Milagros Hernando Echevarria, au nom du roi d'Espagne Felipe VI, en reconnaissance de leurs collaborations exceptionnelles avec l'Espagne dans leurs domaines d'expertise respectifs.
La cérémonie a eu lieu dans le cadre somptueux du palais Chéhab à Hadeth, résidence de l'ambassadrice d'Espagne, en présence d'invités prestigieux spécialement conviés.
Ont assisté à la cérémonie plusieurs officiels, dont le P. Abbé Daoud Reaidy Supérieur Général de l’Ordre Antonin Maronite, Neemat Frem président de la Fondation maronite dans le monde, , le député Ghassan Moukheiber, l'ancien député Pierre Daccache, Michel Hélou représentant l'ancien ministre Michel Eddé, Laure Doumit et Hyam Boustany, ainsi que des dignitaires religieux de plusieurs communautés, les amis des deux personnes honorées et quelques personnes représentant leurs familles proches ainsi que leur entourage.
Le père Hady Aya, fondateur et président de la Fondation AJEM, collabore avec l'ambassade d'Espagne au Liban dans le cadre de plusieurs projets et organise des séminaires en tant qu'expert du système judiciaire et pénal libanais, en partenariat avec plusieurs experts espagnols. En outre, le père Hady Aya a toujours coopéré avec la commission pour l'abolition de la peine de mort, présidée par l'Espagnol Federico Mayor Zaragoza. Émile Issa, quant à lui, entretient une relation très étroite avec l'Espagne et travaille en proche collaboration avec l'ambassade, à laquelle il présente ses conseils en stratégie de communication, un domaine où il exerce en tant que professionnel reconnu. La collaboration de M. Issa avec l'ambassade d'Espagne s'est faite également dans le cadre de plusieurs événements culturels très distingués qui ont été de grands succès grâce à ses conseils avisés.
Dans son discours, l'ambassadrice Echevarria a remercié le père Aya et M. Issa pour leur générosité et leur disponibilité. Elle a souligné les efforts déployés par ce dernier, qui ont permis à l'ambassade d'améliorer sa stratégie de communication et d'atteindre un public plus large et plus jeune.
Présentant ensuite le père Aya, la diplomate espagnole a mis en évidence la place essentielle des droits de l'homme dans chaque projet développé par le prélat avec l'ambassade, suscitant à chaque fois l'admiration grandissante de tous face à sa persévérance et son expérience.