La Vie Communautaire (Cénobitisme):

Il est évident que le cénobitisme, associé à la vie missionnaire, vécu par les Pères Fondateurs, fut exemplaire pour la nouvelle communauté monastique.

C'est ainsi que nombreux furent les moines qui, après de longues années de vie communautaire selon les conseils évangéliques, furent autorisés à se retirer dans des ermitages proches des monastères.

Malgré les guerres, les persécutions et les exodes auxquels fut exposé l'Ordre, l'histoire retient notamment: P. Youhanna Jeitaoui ( 1779), Fr. Wehbé el-Hage Boutros ( 1867), P. Sérapion Chémali ( 1888) et Fr. Youhanna Hayek ( 1888) se retirant à l’érmitage du monastère Mar-Abda Mouchammar près de Nahr el-Kalb ; Fr. Kyriakos ( 1843) et Fr. Germanos Dirani ( 1890) se retirant à l'ermitage du monastère Saints Pierre et Paul à Kattine dans le Sud - Liban ; Fr. Saba Nasrallah (1843-1900) se retirant à l'ermitage du monastère Mar - Chaaya près de Broumana ; Fr. Germanos el-Ehdeni ( 1890) se retirant à même les rochers près du monastère Saints Sarkis et Bakhos à Ehden au Nord - Liban ... et bien d’autres noms proclamés par les fidèles en tant que « hommes de Dieu ».

  Les Martyrs Antonins