Historique

L'Ordre Antonin Maronite est né à la fin du XVIIème siècle grâce à l'initiative de Mgr. Gebraël Blouzani alors évêque d'Alep. Homme reconnu pour sa Sainteté et sa piété exemplaires, il est le réformateur et le rénovateur de la vie monastique dans l'Eglise maronite du début du XVIIIème siècle.
En 1673 Mgr. Blouzani fonda le monastère Notre-Dame à Tamiche en en faisant le siège de son évêché, mais il établit essentiellement un modèle de la vie monastique renouvelée.
Après avoir formé ses moines, durant une longue période selon les règles de la vie monastique orientale, il choisi parmi eux une élite, en 1698, et les envoie pour reconstruire le monastère dédié à Mar Chaaya, le moine alepin ; ce monastère s'élève au sommet de la colline connue sous le nom Aramta, aux abords du village de Broumana, dans la région du Metn. C'est là que les premiers moines fondent une Communauté monastique nouvelle professant les conseils évangéliques et œuvrant au service des besoins de l'Eglise, au sein même des réalités sociales.
Le 15 août 1700, en la fête de l'Assomption, la première messe fut célébrée, inaugurant un nouveau départ pour la vie monastique orientale pluriséculaire à Mar Chaaya.


Débuts

Depuis, fidèle à sa tradition, à son patrimoine religieux, et à l'image du Christ priant au sommet de la montagne ou dans des endroits déserts, mais également annonçant le Royaume de Dieu au peuple, guérissant les malades et convertissant les pécheurs, notre Ordre Antonin Maronite ne cesse d'œuvrer, témoignant de l'immense source de richesse du Christ aussi bien aux Chrétiens qu'aux non-chrétiens, ceci à travers le témoignage de ses fils qui ont répondu à l'appel de l'Esprit dans une abnégation totale du don de soi, comme en témoigne le père Semaani dans son introduction à la Règle et aux Constitutions de l'Ordre:
 "...Considérant l'exemplarité de vos Saints moines, leur apostolat au service de la communauté dans l'annonce de l'Evangile, et leurs mérites dans leur bon exemple et dans leur obéissance à leurs supérieurs dans l'Eglise, ils sont reconnus par les supérieurs aussi bien que par le peuple et sont un modèle aux autres familles orientales...
... en foi de quoi votre Règle est confirmée".
C'est ainsi que l'Eglise locale considère la particularité de l'Ordre Antonin Maronite et sa mission au service de l'Eglise et du prochain, et lui accorde par conséquent sa bénédiction, ses encouragements et son attention, en reconnaissant l'Ordre comme une expression confirmée de la vie monastique orientale.
Dans le même élan, sous l'impulsion de l'Esprit Saint, les Patriarches Estéphane Douayhi puis Blouzani et Aouad ont béni la mission de l'Ordre ; puis en 1740, Sa Sainteté le Pape Clément XII, par le bref apostolique "Père de miséricordes", confirma ses Constitutions et lui conféra son statut canonique de "droit pontifical" avec les droits et les privilèges reconnus à toute institution monastique.


  Mission